Boutique de belles laines à Bayonne, salon de thé et ateliers créatifs.

46 rue des Basques - 64100 Bayonne
Suivez-nous :

Blog

Garde-robe caspule automne-hiver, épisode 1

J’ai fait le bilan de ma garde-robe d’été, il est maintenant temps de mettre en place la garde-robe d’automne/hiver.

Avant de m’attaquer à la planification proprement dite, j’ai réalisé une petite étude de ma penderie. J’ai tout simplement ouvert mon placard, sorti tout ce qui pouvait être considéré « automne/hiver » et analysé tout ça à travers 4 points :

  • Nombre de pièces : largement assez ! Je pense que je peux encore réduire. Mieux vaut ne pas tabler sur la quantité cette fois encore.
  • Silhouettes : là ça coince un peu, je m’aperçois que j’ai beaucoup misé sur la silhouette jupe+collants+gilet les années précédentes, mais ça n’est plus vraiment à mon goût. Je me tourne davantage vers un jean+pull ample désormais, et je m’aperçois que je n’en ai pas tant que ça, surtout que j’aimerais m’équiper de jeans un peu plus « flottants » pour être à l’aise (le confort, je vous dis)
  • Couleurs & imprimés : un peu terne au niveau des gilets, peut-être un peu trop d’imprimés du côté des robes, mais du côté des pulls je retrouve ma palette avec bonheur. A confirmer avec la liste complète que je ferai plus tard.
  • Usure : certains de mes vêtements préférés sont sérieusement usés. Comme pour la garde-robe d’été, mieux vaudrait les remplacer avant de songer à ajouter de nouvelles pièces, car ce sont mes incontournables : mes deux jeans, mes t-shirts à manches longues (je suis une grande frileuse), mon gilet préféré…

Et puis j’ai fait le tri. Je me suis séparée de mes deux jupes imprimées d’hiver, ma jupe en jean un peu trop petite, mes T-shirts à manches longues les plus abîmés et mon gilet préféré. J’en ai profité aussi pour donner les T-shirts que je n’ai pas porté cet été. Je garde mon jean foncé même s’il est très très usé, parce que je n’en ai pas d’autres pour le moment.

A noter que je n’ai pas inclus les chaussures, bonnets, châles, vestes et manteaux dans cette analyse car j’ai déjà fait beaucoup de tri là-dedans. J’y reviendrai peut-être au début du printemps, pour éventuellement me séparer de ce que je n’ai pas du tout porté.

La planification

Elle se déroule en 4 étapes : d’abord j’établis mes silhouettes, puis j’imagine une palette de couleurs. Par rapport à cela je fais la liste des pièces qu’il me manque ou qu’il faut que je remplace, puis je les trie : à acheter, à tricoter, à coudre.

Rappel : j’ai désormais comme résolution de n’acheter que des vêtements et accessoires issus de la mode éthique, et d’utiliser les tissus et laines de mon stock.

Les silhouettes

Sur les 3 silhouettes que j’avais imaginé l’année dernière, j’en retiens surtout 2 :

 

silhouette hiver 1 wardrobe architect

1/ robe en jersey (jupe ample) avec des collants

 

silhouette 3 hiver wardrobe architect

2/ pull ample avec un jean

 

Mais j’ai envie d’ajouter une variante à cette dernière, qui pourrait donc faire office de silhouette n°3 :

silhouette4

3/ pull ample et jupe droite avec des collants

Je n’ai pas représenté mes gilets mais je ne vais pas les pas jeter pour autant, rassurez-vous 🙂 Ces silhouettes me servent surtout à réfléchir à ce que j’ai envie de « développer ».

Les couleurs

Il n’est pas question ici d’imaginer une toute nouvelle palette de couleurs mais de repartir de celle imaginée la dernière fois, et de l’affiner un peu.

Pour rappel, voici la palette de base :

 

palette wardobe architect

(il manque les métalliques mais ils ne sont pas pertinents pour moi)

 

Et la palette que j’en ai tiré pour la saison qui vient :

palette capsule wardobe architect

 

 

De l’été, j’ai gardé le gris clair, le marron « camel », le bleu foncé et le moutarde. En ce qui concerne le marron et le bleu, ça tombe bien car ce sont des couleurs plutôt présentes dans mes accessoires (vestes, blousons, sacs, chaussures), qui peuvent donc être portés été comme hiver.

Cette fois, j’ai intégré un peu plus de couleurs foncées et davantages de neutres que d’accents. Ce sont des gammes de couleurs que j’associe à l’hiver, et qui sont déjà bien représentées dans ma garde-robe. Mais pour ne pas verser dans le tout-foncé-tout-triste, j’ai fait en sorte que ma palette contienne aussi des couleurs vives et claires. 

Au final, je trouve ma palette bien équilibrée : un chouïa plus de foncé que de clair, des couleurs vives balancées par des couleurs neutres, rien à redire. Cela me permet même d’imaginer des associations :

1/ association de jour de grosse flemme

 

2/ une robe à motifs avec des collants noirs ?

 

3/ alors là, je ne sais pas, mais ça me plaît bien

 

Sur ce, rendez-vous au prochain article pour la suite de la planification !

POST A COMMENT