Boutique de belles laines à Bayonne, salon de thé et ateliers créatifs.

46 rue des Basques - 64100 Bayonne
Suivez-nous :

Blog

Wardrobe Architect, phase 10 : la palette capsule

L’objectif de cette étape est de constituer une palette de couleurs réduite pour la saison qui vient. Je vais donc travailler à partir de la palette définie lors de l’étape 6, en la réduisant un peu.

Dans son article, Sarai raconte avoir été surprise au moment de ressortir ses affaires d’été de leurs boîtes de rangement. Certaines robes, bien que très jolies, ne lui ressemblaient pas vraiment. Il n’y avait pas de cohérence. Elle conclut donc par ces mots : « I want to open that box next year and feel like I’m returning to old friends. » « Je veux ouvrir cette boîte l’année prochaine et avoir l’impression que je retrouve de vieilles amies ».

Exercice

Lors de l’étape 6 j’ai constitué une palette représentant mes goûts, ma personnalité, mes préférences… Je vais donc me baser sur celle-ci et sélectionner quelques couleurs parmi chaque catégorie, qui me serviront de trame pour la saison à venir. Je laisse de côté les métalliques car j’en porte très, très peu.

Ici on ne parle que de couleurs et pas de motifs. Ça m’a un peu freinée dans le processus parce que j’ai établi plus tôt que j’aimais bien porter des motifs l’été. Mais l’étape suivante sera probablement l’occasion d’y revenir.

Pour cet exercice j’ai essayé de garder en tête mes axes de réflexion des semaines passées. J’avais noté que, malgré que j’aime les couleurs claires, j’en avais très peu en proportion dans ma garde-robe. Cette fois j’ai donc essayé d’en incorporer autant que des foncées.

Je suis partie de ma palette de base qui était celle-ci :

palette wardrobe architect

 

Puis je l’ai réduite à 8 couleurs :

wardrobe architect palette capsule

 

A ce stade, je ne sais pas si je porterai toutes ces couleurs cet été. Mais l’ensemble me plaît beaucoup ! Ces couleurs-là, c’est vraiment moi, elles me font du bien au moral (c’est bon signe, je pense). Et elles me permettent déjà d’imaginer des associations :

Par exemple, une neutre (blanc), une presque neutre (camel) et une « accent » (mint) :

association palette wardrobe architect blanc mint camel

Elle me rappelle une jupe mint à pois blancs que j’ai cousue il y a quelques années. Je la verrai bien avec un T-shirt blanc et des sandales. J’espère juste que je l’ai encore au fond de mon placard 😀

Allez, encore une association qui me plaît bien : une neutre (blanc) et deux accents (rose et moutarde)

association palette capsule wardrobe architect blanc rose moutarde

Là j’imagine une robe rose avec de grosses feuilles blanches en motifs, et mon gilet moutarde par-dessus. J’aime beaucoup ce type de motif comme là, par exemple,  chez Mondial Tissus :

Mais tut tut tut, j’ai dit que je cousais éco-responsable… D’abord les priorités.

Autre association qui, elle, m’a fait penser à un tissu de mon stock :

association palette capsule wardrobe architect bleu ciel marine camel

J’ai donc un coupon de coton léger, bleu marine à pois bleu clair, que j’avais acheté quand j’habitais à Bordeaux, c’est-à-dire il y a 10 ans… En fait j’avais acheté 2 tissus pour me faire 2 robes de plage, j’ai fait la première, mais jamais la deuxième qui est restée à l’état de projet. J’ai même failli donner le coupon. Mais du coup, il pourrait me servir cette année. Quant au marron clair, je le mets un peu à toutes les sauces parce que c’est la couleur de mon sac à main et de mes sandales.

D’ailleurs il fait encore partie de la 4e et dernière association de couleurs :

gris marine camel association palette capsule wardrobe architect

Parce qu’on a toujours besoin d’un bon assortiment de neutre/basique pour les jours de SPM où le moral est bien à zéro, où on trouve qu’on a le teint cireux, qu’on est méga moche et que rien ne nous va, et en plus dans la salle de bains on a marché sur une flaque d’eau alors qu’on venait de mettre nos chaussettes. Vous voyez de quoi je parle ? Et bien pour ces jours-là, il y a le jean usé mais tellement confortable, et le t-shirt gris qui va avec tout. En tout cas moi c’est ce que j’ai tout de suite imaginé avec ces 3 couleurs-là.

Conclusion

Comme le dit Sarai dans son article, l’avantage de se constituer au préalable une palette générale de nos couleurs préférées, puis une palette capsule pour une saison déterminée, c’est que ces couleurs vont globalement se retrouver d’une saison à l’autre, et même d’une année à l’autre. Autrement dit, lors des saisons prochaines, il y a de fortes chances qu’on retrouve plus ou moins les mêmes couleurs. Et ce sera donc plus facile de composer avec ce que l’on a déjà dans notre penderie.

Je trouve personnellement que cette idée s’accorde parfaitement avec une démarche minimaliste. Evidemment, il y aura des variations dans ma palette de base, évidemment je ne serai pas fan toute ma vie du jaune moutarde ou du vert mint, mais je pense que je tiens là une trame autour de laquelle je vais pouvoir m’amuser – sans craindre de coudre ou tricoter quelque chose qui n’ira avec rien et qui restera dans l’armoire.

On ne va pas se mentir, j’aime la nouveauté, j’aime avoir de temps en temps une nouvelle robe colorée dans ma penderie, mais avec cette méthode je pense qu’une seule nouvelle robe par saison pourrait satisfaire mes envies de changement. Notamment parce que cette seule robe pourra être assortie avec plein d’autres choses, et donc créer de la nouveauté sans avoir besoin de racheter plein de vêtements.

 

Et vous, que pensez-vous de ce système de palette capsule ? Avez-vous déjà essayé de vous y tenir ?

POST A COMMENT